11 déc 2009

Philo – résumé et biblio cours 8

Posted by samuel

Valeurs et positionnement pratique

 

Introduction

 

- L’établissement de le position d’autorité est une des pré-conditions de l’effectivité de l’action éducative qui appelle désormais à savoir comment l’enseignant doit aborder son rôle, sa fonction.

- Il s’agit ici de se demander comment l’enseignant peut investir sa fonction, au-delà de ses caractéristiques personnelles.

- L’exemple du droit et de la prise de décision.

 

I . L’acteur éducatif et le prise de décision.

 

A . La nature du syllogisme judiciaire. (Aristote, Premiers analytiques)

- Le raisonnement logique à travers la construction du syllogisme

- La validité su syllogisme dépend de l’enchainement des propositions…

- … Mais aussi de la validité des catégories.

- La nécessité de l’argumentation logique d’une décision de type juridique.

B . Existence et typologie des cas limites.

- Les limites du système normatif

- Le recours aux trois adages su droit romain, d’après Alf Ross.

- Mais cela ne résout pas tous les cas d’espèces et surtout cela ne nous dit pas si la décision est « bonne » à prendre.

C . La tradition philosophique et la réflexion sur la justice : entre jusnaturalisme et juspositivisme.

- Le juspositivisme

- Hans Kelsen (1882-1973), Théorie pure du droit.

- Le jusnaturalisme

- Exemple du cas de la Cour Suprême des Etats-Unis « Riggs VS Palmer » (1889)

 

II . La résolution des « cas difficiles ».

 

A . Dworkin et le pragmatisme du juge. (L’empire du droit, 1986)

- La théorie du droit est évaluative

- Le droit est un fait interprétatif

- Le travail subjectif du juge

- Le conflit des principes : exemple du lancer de nains

B . Habermas et l’éthique de la discussion. (Droit et démocratie, 1992)

- Une critique de la capacité du juge chez Dworkin

- Le processus de juridicisation et la réappropriation du droit

- Le travail du juge et la participation des citoyens au débat.

- Exemple de mise en pratique éducative dans les « conseils de vie » citoyens à l’école.

C . Rawls et la justice distributive. (Théorie de la justice, 1971)

- Les deux principes de la justice : « liberté-égalité » et « différence ».

- Une sortie de la logique d’égalité stricte pour favoriser des différenciations sur la base de l’équité.

- Limites et portée

 

Conclusion

 

- Importance de la réflexion sur la décision judiciaire en éducation

- L’emprunt de théories juridiques et politiques vis-à-vis de la sphère de l’enfance.

 

Bibliographie :

 

* ARISTOTE, Organon – Premiers analytiques, Paris, Vrin, 1992.

 

*** DANG, Ai-Thu, « Les théories post-welfaristes », in Journée La justice, approches croisées, Paris, École Normale Supérieure, 2002. [ disponible à l'adresse suivante : http://www.savoirs.ens.fr/diffusion/audio/2002_01_12_dang_01.mp3 ]

 

DWORKIN, Ronald, L’empire du droit, Paris, PUF, coll. « Recherches politiques », 1994 (1986 pour l’édition originale anglaise)

 

HABERMAS, Jürgen, Droit et démocratie, Paris, Gallimard, coll. « NRF Essais », 1997 (1992 pour l’éditions originale allemande)

 

KELSEN, Hans, Théorie pure du droit, Paris, Montchrestien, coll. « La pensée juridique », 1999 (1934 pour la 1ère édition originale allemande).

 

NEW YORK STATE COURT OF APPEAL, « Riggs V. Palmer », 1889. [jugement disponible en version originale à l'adresse suivante : http://www.courts.state.ny.us/reporter/archives/riggs_palmer.htm ]

 

RAWLS, John, Théorie de la justice, Paris, Le seuil, coll. « Points essais », 1987 (1971 pour l’éditions originale américaine)

 

ROSS, Alf, On Law and Justice, Berkeley, University of California Press, 1959.

 

 

* : à lire (ou écouter) en priorité.

Leave a Reply

Message: