II. A. Le contenu de l’éducation et les programmes scolaires

II. A. Le contenu de l’éducation et les programmes scolaires

2ème partie : QU’EST-CE QU’APPRENDRE

 

II. A. Le contenu de l’éducation et les programmes scolaires

(Séance 7 – 16.11.10)

 

Introduction

 

- Dimension collective de l’éducation au sein de la société.

- nécessité d’objectifs communs.

- nécessité d’uniformiser le savoir et sa transmission

- nécessité de la définition de programmes scolaires.

- Mais imposer un tel programme ne s’avère-t-il pas réducteur ?

- L’uniformisation est-elle un moyen ou une fin ?

- Ainsi, l’intégration sociale passe-t-elle nécessairement par un même programme ?

 

 I . Que faut-il apprendre ?

  

          A . Education et liberté au sein de l’Etat : J.S. Mill (1806-1873).

 - La dialectique de la liberté et de la responsabilité : les deux principes de l’action individuelle.

- L’éducation est un devoir que doit l’État doit seulement garantir et non prendre en charge.

- Le besoin de régulation de l’enseignement et la nécessité de programmes scolaires.

           B . L’idéal antique de l’Homme bien formé : Platon.

 - La république, de la justice à l’éducation.

- Une bonne éducation comporte plusieurs étapes associant certaines disciplines

- Une bonne éducation bannit également certaines disciplines

- Le Souverain Bien comme critère.

          C . Dewey et l’éducation comme prolongement de la vie.

 - Le programme scolaire comme réunion de la volonté et de l’effort.

- Toutes les disciplines ont leur place à l’école

- Les disciplines traditionnelles dépendent de la manière dont elles sont conçues et enseignées.

 

II . Quelles marge de manœuvre le programme scolaire laisse-t-il à l’enseignant ?

a

          A . Rancière et l’ignorance de l’enseignant comme base illimitée d’apprentissage.

 - Le parcours de Joseph Jacotot (1770-1840)

- Les principes de sa méthode d’enseignement universel.

- Conséquences sur l’apprentissage : tout apprendre à partir de tout. 

            B . Jackson et le « curriculum caché ».

- Le schéma de l’apprentissage : programme scolaire, mise en pratique, évaluation, apprentissage réel.

- La notion de « curriculum caché » : le programme ne correspond pas à ce que l’enfant retient.

- L’apprentissage va au-delà des programmes et de leurs mises en oeuvre.

          C . La dimension éthique et politique des programmes scolaires.

- Tout programme scolaire est politique car il implique une conception de la réalisationde l’Homme et du futur citoyen.

- L’éducation ne s’arrête pas à l’enseignement : au-delà des programmes.

- Le lien entre la question des contenus et les modalités d’apprentissage propres à chaque instance

  

Conclusion de la séance

a

Bibliographie de la séance (*** = à lire en priorité) :

 

*** DEWEY, John, « L’enfant et le programme d’études », in L’école et l’enfant, Paris, Fabert, 2004.

 JACKSON, Philip, Life in Classrooms, New York, Teachers College Press, 1968.

 *** MILL, John Stuart, « Applications », in De la liberté, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 1990. [également disponible dans une traduction plus ancienne à l'adresse suivante : http://books.google.fr/books/download/La_libert__.pdf?id=-M6-NDgP4egC&output=pdf&sig=ACfU3U0ioXQ2dAMRaYaY5hrvdPMcfRRUPg&source=gbs_v2_summary_r&cad=0 ]

 PLATON, La république, 376-412 et 502-531, in Oeuvres Complètes I, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la pléïade », 1943. [également disponible dans une traduction plus ancienne à l'adresse suivante : http://fr.wikisource.org/wiki/La_République ]

 *** RANCIERE, Jacques, « chapitre 1 : une aventure intellectuelle », in Le maître ignorant : cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle, Paris, 10/18, coll. « Fait et cause », 2004.