II. B. La méthodologie de l’apprentissage

II. B. La méthodologie de l’apprentissage

II. B. La méthodologie de l’apprentissage

(Séance 8 – 23.11.10)

 

Introduction

 

-   Le critère éducatif qui préside à la sélection des matières ne s’arrête pas à ces dernières.

-   Se retrouve déjà chez les auteurs abordés lors du cours précédent.

-   La question des contenus est inséprable de celle de la méthodologie

 

I . Du passif à l’actif.

 

          a . L’éducation comme transmission de savoirs (H. Arendt)

-   La transmission des savoirs en crise

-   Les principes d’une éducation conservatrice

-   L’éducation comme un « concept de stockage » (expression de P. Freire) ?

         b . La curiosité est le moteur de l’apprentissage (W. James)

-   La démarche expérimentale et le caractère de l’enfant : impressions –> association d’idées –> intérêt –> mémoire –> habitude

-   « Les élèves sont de petites machines à association »

-   La tâche du pédagogue est d’élargir l’expérience de l’élève

          c . Toutes les expériences ne sont pas bonnes à prendre (J. Dewey)

-   Apprendre en faisant l’expérience des choses permet de dépasser la dialectique de l’intérêt et de l’effort

-   Un expérience n’est éducative que si elle amène l’enfant à dépasser ses propres difficultés

-   L’enquête est le véritable modèle de l’apprentissage car elle dirige l’expérience

 

II . Le jeu comme ontologie.

 

          a . Le jeu comme « symbole du monde » (E. Fink)

-   Giorgio Agamben et la destruction de l’expérience comme témoin d’un besoin de jeu.

-   La finitude de l’existence et son écho dans le jeu

-   Le jeu comme expérience de l’existence

          b . La typologie du jeu et son caractère éducatif (R. Caillois)

-   Le jeu est une activité : libre, séparée, incertaine, improductive, réglée, et fictive.

-   Toute activité n’est pas un jeu

-   Seuls les jeux sont éducatifs car ils mêlent le réel, l’imaginaire et le symbolique.

          c . Du jeu à l’art (F. Schiller) NON TRAITE

Voir SCHILLER, Friedrich (von), Lettres sur l’éducation esthétique de l’homme. (en particulier la 15e et la 27 e lettres)

 

Conclusion de la séance

 

Bibliographie de la séance (*** = à lire en priorité) :

 

AGAMBEN, Giorgio, « Enfance et histoire : essai sur la destruction de l’expérience », in Enfance et histoire, Paris, Payot, 2000 (1989 pour l’édition originale italienne).

*** ARENDT, Hannah, « La crise de l’éducation », in La crise de la culture, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 1972 (1954 pour l’édition originale américaine).

*** CAILLOIS, Roger, Les jeux et les hommes, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 1992 (1ère édition 1958). [en particulier l'introduction et le chapitre 1]

DEWEY, John, « Chapitre 6 : le schème de l’enquête », in Logique - la théorie de l’enquête, Paris, PUF, coll. « L’interrogation philosophique, 1993 (1938 pour l’édition originale américaine).

FINK, Eugen, « Chapitre 1 : le jeu comme problème philosohique », in Le jeu comme symbole du monde, Paris, Minuit, coll. « Arguments », 1966 ( 1960 pour l’édition originale allemande).

JAMES, William, Causeries pédagogiques, Parix, Felix Alcan, 1912 (1899 pour l’édition originale américaine).