III. A. L’autorité

III. A. L’autorité

3ème partie : QU’EST-CE QU’ENSEIGNER ?

 

III. A. L’autorité

(Séance 9 – 30.11.10)

 

 Introduction

 

-   L’autorité est au coeur de la problématique de la transmission

-   Son ancrage dans le quotidien des intervenants éducatifs

-   Un recherche de recettes pratiques primant souvent par rapport à la réfléxion

-   Des discours théoriques sur la crise ou le besoin supposés d’autorité

 

I . Existence et besoin de l’autorité.

 

          a . La dialectique de la violence et du discours au fondement de l’acte d’autorité (E. Weil) 

-   La violence est antérieure au discours

-   Le discours ne peut agir que là où il est reconnu

-   L’autorité permet au discours d’aller à l’encontre de l’ordre pour le rééquilibrer

          b . L’essence de l’autorité.

-   Etymologie

-   Les 3 définitions combinées de l’autorité (A. Kojève)

-   Les 3 fondements historiques de l’autorité et leur crise actuelle (H. Arendt)

          c . L’éducation comme condition de l’autorité (Blais, Gauchet & Ottavi)

-   L’autorité repose sur 5 traits caractéristiques : légitimité, croyance, appartenance, interdépendance, liberté.

-   L’autorité est à la fois incarnatrice et représentative

-   L’éducation est le lieu privilégié de l’autorité et même sa condition

 

II . Les fondements de l’autorité pédagogique

 

          a . La position de l’enseignant (M. Weber)

-   L’autorité est le soubassement indispensable de l’action politique

-   Les 3 figures de l’autorité

-   Les enseignants ne dépendent-ils que de l’autorité légale-rationelle ?

          b . L’idéal de légitimité (A. Kojève) NON TRAITE

 

          c . La particularité de l’autorité pédagogique : la notion de lien.

-   Les différentes figures étudiées par Weber et Kojève ne suffisent pas.

-   L’autorité éducative se noue à travers la notion de « lien » : le lien est le préalable, la condition voire la nature de toute autorité.

-   L’intérêt porté envers ceux que l’on cherche à éduquer comme fondement ultime de l’autorité éducative

-   L’autorité comme dispositif extra-personnel et son corollaire dans la notion d’expérience et de rapport actif au savoir.

 

Conclusion de la séance

 

Bibliographie de la séance (*** = à lire en priorité) :

 

*** ARENDT, Hannah, « La crise de l’autorité », in La crise de la culture, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 1972 (1954 pour l’édition originale américaine).

*** BLAIS, Marie-Claude, GAUCHET, Marcel, OTTAVI, Dominique, « Fin ou métamorphose de l’autorité ? », in Conditions de l’éducation.

KOJEVE, Alexandre, La notion de l’autorité, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 2004.

CLERC, Sébastien, MICHAUD, Yves, « L’autorité », in Face à la classe, Paris, Gallimard, coll. « Folio actuel », 2010.

*** RENAUT, Alain, « Eduquer », in La fin de l’autorité, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 2004.

WEBER, Max, « Le métier et la vocation d’homme politique », in Le savant et le politique, Paris, 10/18, 1959 (1919 pour l’édition originale allemande).  [disponible sur http://classiques.uqac.ca/classiques/Weber/savant_politique/Le_savant.html ]

WEIL, Eric, « Philosophie et violence », in Logique de la philosophie, Paris, Vrin, 1950.